News

Qui veut de mes NFT ?

Author:
Philippe ISNARD
Published:
July 8, 2024

A en croire les spécialistes, en 2021, les NFT étaient le futur de l’art et allaient couvrir le monde d’œuvres numériques ! Affirmation bien téméraire car l’effet de mode passé, ceux-ci sont quasiment tombés aux oubliettes avec des valorisations en chute libre et de nombreux cas de piratage recensés.

L’année 2024 pourrait-elle être l’année de la résurrection ?

Pour mémoire, l’acronyme NFT signifie Non Fungible Tokens c’est-à-dire des Jetons Non Fongibles, non substituables. Un NFT peut être considéré comme un certificat d’unicité. Le principe est alors simple : à un dessin digital est adossé un NFT unique. Le détenteur du NFT est ainsi considéré comme le propriétaire de ce dessin et donc dans la capacité de le vendre.

Alors que l’on croyait le phénomène NFT en mort clinique, deux ventes ont réanimé (fictivement ?) le marché. En mars dernier, 2 ventes de CryptoPunks ont eu lieu pour une somme supérieure à 16 millions d’euros chacun. Les CryptoPunks, c’est une collection de NFT créée en 2017 qui représentent des personnages pixelisés créés par ordinateur. Ce sont des images carrées de 24 pixels, générées par algorithme avec une grande variété d'accessoires et d'attributs comme des lunettes, une cigarette ou encore des chapeaux.

Quel est donc l’intérêt d’avoir une image « moche » que l’on ne peut même pas exposer dans un salon ou une galerie de portraits ? Choc de génération et de culture. Le beau d’hier peut être le laid de demain et vice-versa. D’autre part, si l’achat d’art d’hier était en partie motivé par l’envie (saine ou malsaine) de montrer les œuvres détenues à des personnes externes en son intérieur, il n’en est plus de même avec la nouvelle génération où le mur Facebook remplace le mur en briques de la résidence dans l’exposition de sa vie, de ses goûts et de sa supposée réussite sociale.

De surcroit, l’arrivée de l’Intelligence Artificielle, permet d’envisager une créativité quasi sans limites et un niveau d’interaction jamais égalé par le passé. Il sera possible d’envisager des NFT évolutifs qui pourront progresser dans le temps grâce à leur capacité d’apprentissage et ainsi offrir des expériences dynamiques à leurs propriétaires. Version moderne du portrait de Dorian Gray